Vienne : Alcaraz sort vainqueur du choc avec Murray

Après un féroce combat, Carlos Alcaraz a obtenu sa revanche sur Andy Murray en deux sets 6-3, 6-4 au deuxième tour de l’ATP 500 de Vienne.

Carlos Alcaraz 2021

ATP500 Vienne | Tableau | Programme

Carlos Alcaraz apprend vite. L’Espagnol de 18 ans avait découvert la couverture de terrain et la science du jeu d’Andy Murray à ses dépens à Indian Wells. Après avoir mené d’un set, le brillant joueur de Murcie avait baissé pavillon en trois manches. Deux semaines plus tard, le protégé de Juan Carlos Ferrero a été bien plus incisif pour s’imposer en deux sets 6-3, 6-4 après un rude combat de 2h06 au deuxième tour du Erste Bank Open à Vienne.

Le premier jeu entre Andy Murray et Carlos Alcaraz a donné le ton avec des échanges musclés et de toute beauté dès les premiers coups de raquette. Murray a ciblé le revers adverse pour essayer de dicter l’échange, mais l’Espagnol a réussi à contourner habilement ce coup et à placer plusieurs accélérations dévastatrices à l’image du missile envoyé pour faire le break d’entrée.

L’actuel 156e joueur mondial s’est arraché sur chaque point pour revenir à égalité. Le seul quatrième jeu a duré près de 12 minutes. Après sa sixième balle de break du jeu, l’ancien numéro 1 mondial est parvenu à ses fins en serrant le poing. Un avantage de courte durée puisque le Britannique a redonné son service sur le jeu de service suivant.

Auteur de seulement cinq fautes directes dans la première manche (16 au total), pour trois fois plus de coups gagnants, Carlos Alcaraz a été étincelant de lucidité dans ses choix tactiques. Certes son coup droit a été dévastateur, mais son revers et son impact au retour ont été décisifs. Sur la balle de set, il a allié les deux avec un retour de revers très croisé qui a poussé Murray à la faute.

Alcaraz a remonté un handicap de 4-2 dans la deuxième manche

Comme lors de son premier tour contre Daniel Evans, Alcaraz a baissé légèrement en intensité en début de deuxième manche et concédé son service. Mais comme contre Evans, le 42e mondial s’est remis immédiatement dans sa bulle, le poing serré et un regard conquérant vers son clan à chaque rallye remporté, pour s’octroyer quatre jeux de suite.

Avec seulement 51% de premiers services, Murray n’a pas eu la même efficacité sur son engagement que lors de sa précédente rencontre avec l’Espagnol. Ses 15 balles de break à défendre lui ont été fatales (10 effacées au final). En fin de match, le triple vainqueur en Grand Chelem a paru émoussé par l’intensité du combat physique, surtout après un rallye conclu par un coup droit monstrueux d’Alcaraz pour s’offrir une balle de match, qui laissait le Britannique sur place, tête basse, la main sur le genou pour reprendre son souffle.

Le plus jeune pensionnaire du top 100 remporte donc le deuxième match de sa carrière en indoor après avoir déjà dominé Daniel Evans en deux manches au premier tour. Il est aussi le premier qualifié pour les quarts de finale de cet ATP 500 de Vienne très relevé. Un tout autre match l’attend désormais avec un profil de joueur différent de l’autre côté du filet : Matteo Berrettini (N°3). En dernier match du jour, l’Italien a remonté un set de retard pour écarter le finaliste d’Indian Wells, Nikoloz Basilashvili, 6-7(5), 6-2, 6-3.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *