Abonnez-vous à la newsletter

Monfils incertain contre Djokovic : « Ce n’est pas à 60 % que j’aurai une chance »

Gaël Monfils doit affronter Novak Djokovic en huitième de finale du Rolex Paris Masters jeudi après-midi. Le Parisien touché à la cuisse lors de son match contre Adrian Mannarino, n’était pas sûr de s’aligner contre le numéro 1 mondial.

Gaël Monfils, Rolex Paris Masters, 2021 Gaël Monfils, Rolex Paris Masters, 2021, Aurelien Morissard / Panoramic

Gaël Monfils est en huitième de finale du Rolex Paris Masters après sa victoire contre son compatriote Adrian Mannarino (2-6, 7-6[4], 6-2). Mais le Parisien s’est blessé après une chute dès le deuxième jeu de service sur un déplacement dans le contre-pied. Manipulé par le kiné hors du court au changement de côté, strappé à la cuisse, Monfils s’est accroché et l’a finalement emporté en trois sets.

« Je me sentais bien, a-t-il réagi en conférence de presse. Je sors plus du match frustré qu’autre chose. Je suis quand même content d’avoir gagné et d’avoir continué avec un jeu assez agressif, contre un adversaire qui, en plus, n’est pas facile à manœuvrer quand on veut l’être. J’ai réussi à faire les deux : être patient et un peu plus agressif. Je suis content sur ce point, mais je suis très frustré de m’être fait mal. »

Une douleur qui tombe mal alors que Gaël Monfils doit affronter sa bête noire Novak Djokovic ce jeudi après-midi en huitième de finale du Masters 1000 parisien. Le numéro 1 mondial mène 17 à 0 dans leurs confrontations. Monfils qui avait rendez-vous avec le médecin après sa conférence de presse, attendait le résultat de son échographie afin de connaître la nature de sa blessure.

Monfils espère être à 100% pour gêner Djokovic

« On va voir à froid comment ça réagit », annonçait-il alors, incertain de pouvoir s’aligner contre Djokovic. Déjà à 100 %, je ne le bats pas, donc ce n’est pas à 60 % que j’aurai une chance. Il faut voir si j’ai l’accord du corps médical, et à partir de ce moment-là, je prendrai ma décision. »

« J’ai envie de faire cette échographie en espérant que ce soit une contracture, pas une petite élongation, pour essayer d’être à 100 %. »

Le 22e joueur mondial a déjà livré des matchs épiques contre Novak Djokovic, sans jamais parvenir à le dominer. Lors de leur dernière confrontation en demi-finale de Dubaï en 2020, Monfils qui réalisait un début de saison magistral avec douze victoires consécutives, n’était qu’à un point de renverser le patron et de s’offrir sa première victoire. Mais trois balles de match lui sont passées sous le nez dans le jeu décisif de la deuxième manche et il s’est finalement incliné en trois sets (2-6, 7-6(8), 6-1).

« Au niveau du tennis, c’est toujours la même chose. J’ai perdu 17 fois contre lui. À chaque fois, j’essaye de l’embêter, de trouver d’autres choses. De temps en temps, ça ne marche pas. Le dernier match, j’y étais presque, j’ai réussi à avoir des balles de match. Je vais essayer de trouver la solution pour arriver à le gêner et pourquoi pas emporter le match. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.