le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Guy Forget : « Gaston est tellement bluffant, qu’on a envie d’y croire »

Le directeur du Rolex Paris Masters, Guy Forget et le président de la FFT, Gilles Moretton, sont enchantés par le spectacle offert par Hugo Gaston, qui doit affronter le numéro 2 mondial Daniil Medvedev en quart de finale ce vendredi soir.

Hugo Gaston, Rolex Paris Masters 2021 Hugo Gaston, Rolex Paris Masters 2021, JB Autissier / Panoramic

Un an après avoir conquis le public de Roland-Garros, Hugo Gaston remet ça au Rolex Paris Masters. Le Toulousain a enflammé le public parisien jeudi soir en réussissant une incroyable remontada face à Carlos Alcaraz. Mené 4-2 au premier set et surtout 5-0 au deuxième, Gaston l’a emporté en deux manches en huitième de finale (6-4, 7-5). Une prestation éblouissante qui a aussi fait le bonheur du directeur du Masters 1000, Guy Forget et du président de la FFT, Gilles Moretton.

« Face à Alcaraz, l’étoile montante qu’on retrouvera probablement dans les prochaines années à venir à Wimbledon, peut-être même sur la plus haute marche du podium, je ne sais pas comment il fait, il arrive à le faire déjouer, à se mettre le public dans la poche et il le bat », a déclaré Guy Forget dans une rencontre avec les médias organisée par l’annonceur principal du tournoi, Rolex, à l’Accor Hotels Arena.

Issu des qualifications, Hugo Gaston a remporté cinq matchs pour se qualifier en quart de finale dont les quatre premiers disputés en trois manches. Au passage, il a épinglé de beaux noms : le finaliste de Grand Chelem, Kevin Anderson, le talentueux Lorenzo Musetti, le Français Arthur Rinderknech et la tête de série numéro 12 Pablo Carreño Busta, avant de sortir l’un des hommes en forme de la saison, le puissant Carlos Alcaraz.

« A titre personnel, contre Carreño Busta je pensais “non il ne va pas gagner, la barre est trop haute, il est fatigué” -il était touché physiquement- et il a gagné. »

« Ce n’est pas fini » pour Gaston, rappelle Moretton

Guy Forget a confié avoir programmé le gaucher toulousain en dernier match ce jeudi à sa demande, afin d’obtenir le maximum de récupération possible après son combat contre Carreño Busta. « On a bien fait, car ça a marché », a-t-il ajouté.

« On a assisté à des matchs exceptionnels dès les qualifications cette année. On n’a jamais eu autant de matchs en trois sets, ce qui fait que tout le monde s’est régalé. Le match d’Hugo Gaston c’est vraiment la cerise sur le gâteau. »

« J’ai le souvenir hier d’Hugo qui fait trois ou quatre lobs en défense et qui gagne le point », a ajouté le président de la FFT, Gilles Moretton. « Et puis de cette Marseillaise évidemment. On a été privilégié hier soir. » Mais ce n’est « pas fini », a-t-il tenu à rappeler.

Le challenge monte encore d’un cran en quart de finale puisqu’Hugo Gaston se retrouvera face à Daniil Medvedev, vainqueur de son premier titre en Grand Chelem à l’US Open et en chasse de la première place mondiale. « On se demande ce qui va se passer face à Medvedev qui est le numéro 2 mondial, a conclu Guy Forget. Sur le papier, c’est vrai que ses chances paraissent fines, mais il est tellement bluffant qu’on a envie d’y croire. »

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *