Abonnez-vous à la newsletter

Billie Jean King Cup : La France perd son titre dès le premier tour

L’équipe de France, tenante du titre, a été éliminée 2-1 par la Russie dans la dernière rencontre du groupe A de la Billie Jean King Cup. Les Bleues devaient remporter leurs trois matchs pour terminer premières du groupe. Anastasia Pavlyuchenkova a mis un terme aux espoirs français en battant Alizé Cornet.

Alizé Cornet, France-Russie, Billie Jean King Cup, 2021 Alizé Cornet, France-Russie, Billie Jean King Cup, 2021, AI / Reuters / Panoramic

Les Bleues devaient réaliser l’exploit de battre la Russie 3-0, ce mercredi, pour espérer voir le dernier carré de la Billie Jean King Cup, la nouvelle version de la Fed Cup. Les phases de poules qui se déroulent cette semaine à Prague n’ont pas fait de miracle. Anastasia Pavlyuchenkova a scellé le sort de l’équipe de France en dominant Alizé Cornet dans le deuxième simple, 5-7, 6-4, 6-2, ce mercredi à Prague.

Après la défaite face au Canada, deux victoires à une, lundi, les Bleues de Julien Benneteau, dernières du groupe A, devaient absolument remporter leurs trois matchs face à la Russie. Une opération qui s’annonçait délicate au vue de la qualité de l’équipe adverse, avec cinq joueuses qui évoluent parmi les 40 meilleurs joueuses du monde en simple. Quand la France n’en compte aucune.

Pour lancer la journée, Julien Benneteau a surpris son monde en décidant de donner sa chance à Clara Burel. La Bretonne de 20 ans faisait son baptême sur le court avec le maillot bleu. Une défaite signifiait la fin de l’aventure des Bleues. Une lourde charge pour une novice. Mais Burel a fait taire les critiques en faisant bien mieux que de résister à la pression face à Ekaterina Alexandrova, 32e à la WTA. Après un début timide, la 77e joueuse mondiale a sonné la révolte et entretenu les espoirs des Bleues en s’imposant en trois sets, 3-6, 6-4, 6-3.

Cornet a rendu les armes avec les honneurs face à la finaliste de Roland-Garros

Un point en poche, c’était à Alizé Cornet de sortir du banc contre une joueuse qu’elle connait bien, la numéro 1 adverse, Anastasia Pavlyuchenkova. La Russe qui s’entraîne régulièrement à la Mouratoglou Academy, croise souvent Alizé Cornet sur les courts. Les deux trentenaires s’étaient d’ailleurs affrontées à huit reprises dans leur carrière, pour une seule victoire de la Niçoise.

Déterminée, Cornet a sérieusement bousculé la finaliste de Roland-Garros, auteure d’une saison riche en succès. Portée par sa grinta et sa faculté à jouer en cadence dans la diagonale coup droit, Cornet s’est adjugée la première manche. Mais après une grande débauche d’énergie, elle a vu la Russe lui ravir son service d’entrée de deuxième set.

A partir de là, Cornet a dû à la fois courir après le score et résister à la frustration devant l’efficacité du service adverse. Menée 3-0, dans la manche décisive, elle a prolongé les chances françaises, en faisant travailler Pavlyuchenkova avec quelques chips bien sentis. De l’autre côté du filet, la Russe a donné des signes de fatigue, mais malgré un break effacé, Cornet a fini par rendre les armes (5-7, 6-4, 6-2).

L’équipe de France perd son titre

« Désolée j’ai battu Alizé », a réagi Anastasia Pavlyuchenkova en français au micro de BeINSport. « Je connais Alizé depuis les juniors, nous deux c’est toujours pareil sur le terrain, chaque point c’est le dernier, on donne tout ce qu’on a. »

La victoire de la 12e joueuse mondiale signe la qualification de la Russie en demi-finales. Après avoir balayé le Canada 3-0, les Russes obtiennent un quatrième point qui sécurise leur première place du groupe A et les mettent hors d’atteinte des Bleues. Le double s’est donc joué sans enjeu.

Les deux battantes du jour, Clara Burel et Alizé Cornet sont revenus sur le court la tête haute. Mais, logiquement, après cette désillusion, elles n’ont pas fait long feu face à la paire Veronika Kudermetova (11e mondiale en double) / Liudmila Samsonova, battues 6-2, 6-1.

L’équipe de France, qui avait remporté la dernière édition de la Fed Cup en 2019, ne pourra pas conserver son titre. Un résultat qui n’est pas une réelle surprise après une saison plutôt décevante pour les meilleures joueuses françaises.

PHASE DE GROUPES

Groupe A
1- Russie : 2 victoires, 0 défaite, 5 matchs gagnés, 1 match perdu >>> QUALIFIEE
2- Canada : 1 victoire, 1 défaite, 2 matchs gagnés, 4 matchs perdus
3- France : 0 victoire, 2 défaites, 2 matchs gagnés, 4 matchs perdus

FRANCE – RUSSIE : 1-2
Burel (FRA) bat Alexandrova (RUS) : 3-6, 6-4, 6-3
Pavlyuchenkova (RUS) bat Cornet (FRA) : 5-7, 6-4, 6-2
Kasatkina / Kudermetova (RUS) bat Burel / Cornet (FRA) : 6-2, 6-1

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.