Rinderknech s’incline face à Norrie, la France battue par la Grande-Bretagne

Après la défaite d’Arthur Rinderknech face à Cameron Norrie, la France ne peut plus battre la Grande-Bretagne. Mais elle peut encore espérer se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe Davis.

Arthur Rinderknech, en Coupe Davis 2021

Coupe Davis 2021 | Résultats et classements | Calendrier

Il fallait un exploit, il n’a pas eu lieu. Bien qu’il soit parvenu à Bousculer Cameron Norrie, 12e mondial, Arthur Rinderknech, 58e du classement ATP, a fini par s’incliner 6-2, 7-6. Suite à la défaite d’Adrian Mannarino face à Daniel Evans lors du duel précédent, la France avait impérativement besoin d’une victoire pour ensuite espérer s’imposer au double. Celui-ci n’est toutefois pas sans importance. Pour conserver une chance d’atteindre les quarts de finale, les Bleus doivent l’emporter.

Dépassé par le métronome Norrie dans la bataille de régularité du fond de court, Rinderknech a été impuissant lors de l’acte initial. Très vite en danger sur sa mise en jeu, il a écarté deux balles de break à 1-1 avant de céder à 2-2 puis 4-2. Au total, il a fait face à sept opportunités de break dans la première manche, ne s’en procurant quant à lui qu’une seule sans la convertir.

Mais Rinderknech a montré qu’il n’était pas homme à se contenter d’un plan A. Dans la deuxième manche, il a changé de tactique. Forçant sa nature pour venir très souvent au filet, notamment derrière son service, il a posé des problèmes à son rival du jour. Après un round sans break malgré trois occasions de part et d’autre, place au jeu décisif.

Pour conserver une chance de qualification, la France doit remporter le double

Au cours du dénouement, les deux hommes ont produit leur meilleur tennis sur les points cruciaux. A 6 points à 5 contre lui, le Français a d’abord sauvé une balle de match au filet, avant de réussir sa plus belle volée, basse, de la rencontre dès l’échange suivant. Là, pour sa première balle de set et malgré un bon passing, il a dû s’avouer vaincu après une anticipation épatante de son opposant.

Ce dernier, à 8-7 et 8-8, a ensuite réussi deux superbes passing-shots pour s’offrir une seconde balle de match, remportée grâce à un enchaînement classique : service du du gaucher, slicé extérieur, coup droit dans l’ouverture. « C’était un match difficile », s’est exprimé le vainqueur lors de l’interview sur le court. « Il envoyait des missiles au service. J’ai essayé de l’entraîner dans les rallyes, et j’ai réussi de très bons coups à la fin. Je suis heureux de mon niveau. »

Tombeuse de la République tchèque deux victoire à une jeudi et vainqueure du double face aux Britanniques, la France conserve un espoir infime de qualification sans avoir remporté la première rencontre 3-0.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *