Abonnez-vous à la newsletter

Keys écrabouille Krejcikova et retrouve les demi-finales en Grand Chelem

Après une saison 2021 très compliquée, Madison Keys, déjà titrée à Adélaïde 2, s’est qualifiée pour les demi-finales de l’Open d’Australie en éliminant Barbora Krejcikova.

Madison Keys, l'Open d'Australie 2022 Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 25, 2022 Madison Keys of the U.S. celebrates winning her quarter final match against Czech Republic’s Barbora Krejcikova || AI / Reuters / Panoramic

Open d’Australie 2022 | Tableau | Programme | Quarts de finale

Depuis la saison dernière, Madison Keys a affronté trois membres du Top 10. Elle les a toutes battues : Aryna Sabalenka (4e) à Berlin l’an passé, Paula Badosa (6e) en huitièmes de finale de l’Open d’Australie, et Barbora Krejcikova (4e) ce mardi en quarts de finale. Victorieuse 6-3, 6-2 en 1h25, l’Américaine s’est qualifiée pour sa première demi-finale de Grand Chelem depuis l’US Open 2018, la deuxième en Australie après 2015 et la cinquième de sa carrière.

“Ça signifie beaucoup pour moi”, a-t-elle répondu à Jelena Dokic lors de l’interview sur le court. “L’année dernière a été très difficile. Pendant l’intersaison, j’ai fait, avec mon équipe, tout ce qui était possible pour vraiment repartir à zéro, repartir sur de nouvelles bases. Ça m’a plutôt bien réussi pour l’instant (sourire). Je suis vraiment très reconnaissante envers mes proches et mon équipe, qui m’ont aidée à traverser cette année difficile.”

Pendant l’intersaison, j’ai fait tout ce qui était possible pour repartir à zéro.

Madison Keys

26e mondiale en janvier 2021, Keys avait manqué l’Open d’Australie en raison d’un test positif au Covid-19. Le début d’une saison à oublier, terminée 56e du classement WTA en ne remportant qu’un seul de ses sept matchs disputés après Wimbledon. De l’histoire ancienne. Gagnante à Adélaïde 2 la semaine avant de lancer son aventure à Melbourne, Keys est sur une série de dix succès consécutifs.

Depuis le début du premier Majeur de l’année, la native de l’Illinois a déjà fait tomber trois têtes de série : Kenin (11), Badosa (8), et Krejcikova (4). Face à cette dernière, menant 5-2 grâce à un break à 3-2 avant d’empocher l’acte initial sans trembler, elle a su imposer sa puissance de frappe et maîtriser sa concentration en toutes circonstances. Y compris lorsque la Tchèque, habituée des temps morts médicaux et “toilet breaks”, a eu besoin d’une pause pour un souci physique après le premier set.

“Je n’ai pas trop pensé à ce qu’il se passait de son côté”, a expliqué Keys en conférence de presse. “J’ai évidemment remarqué qu’elle devait gérer un problème, mais je n’allais pas commencer à cogiter pour essayer de faire son diagnostic depuis ma chaise. Dans la deuxième manche, je pense qu’elle souffrait un peu, mais elle réussissait aussi des coups exceptionnels. C’était un peu difficile de trouver le bon équilibre depuis mon côté du filet. Il fallait juste que je reste concentrée sur moi.”

Je n’ai pas trop pensé à ce qu’il se passait de son côté.

Madison Keys, sur la pause prise par Barbora Krejcikova à la fin du premier set

“J’avais un problème, oui, mais je ne veux pas en parler”, a quant à elle déclaré son adversaire devant les journalistes. “Je ne veux pas diminuer la victoire de Madison.” Enfonçant le clou dès l’entame du second round pour mener 3-0 double break, Keys n’a jamais semblé souffrir de la température. “J’aime être ici”, a-t-elle confié. “J’adore jouer dans la chaleur, je viens de Floride.”

Impressionnante au service, la finaliste de l’US Open 2017, 26 ans, a claqué 11 aces ce mardi, et 36 au total depuis le début de la quinzaine. Soit 7,2 par rencontre. N’ayant lâché qu’un set sur sa route, elle a désormais rendez-vous avec Ashleigh Barty (1) ou Jessica Pegula (21).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.