Abonnez-vous à la newsletter

Interview exclusive avec Coco Gauff : “Je n’ai jamais été aussi détendue”

Coco Gauff a déclaré qu’atteindre la finale de Roland-Garros l’avait convaincue qu’elle pouvait remporter un titre du Grand Chelem.

Coco Gauff, Berlin 2022 Coco Gauff, Berlin 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

À seulement 18 ans, Coco Gauff a déjà vécu beaucoup d’expériences sur et en dehors du court depuis son arrivée fracassante sur le devant de la scène en 2019 lorsqu’elle a battu Venus Williams pour ses débuts à Wimbledon. Son discours contre les violences policières envers les Afro-américains, puis sa première finale en Grand Chelem à Roland-Garros ont notamment beaucoup fait parler.

Considérée comme une future très grande championne, elle a bien supporté toute l’attention médiatique dont elle a fait l’objet et, alors qu’elle se prépare à entamer son troisième Wimbledon mardi, elle s’est dit plus détendue que jamais à l’occasion d’une interview accordée à Tennis Majors.

“J’ai l’impression que, même avant Roland-Garros, j’étais détendue et je pense que c’est maintenant que je suis la plus détendue”, a-t-elle déclaré. “Parce que j’ai l’impression d’être dans cet état d’esprit où je profite de chaque point. Je pense que c’est important d’en profiter, de ne pas regarder trop loin et de célébrer ses petites victoires.”

“J’ai l’impression que je sortais des premiers tours et que je ne m’en souciais même pas. Et, vous savez, il y a tellement de joueurs que je connais qui tueraient pour atteindre le premier tour d’un Grand Chelem. Je me suis dit que je devais vraiment commencer à apprécier ça parce que la vie est si courte. On ne sait jamais quand cette vie, ou avec les blessures, peut nous être enlevée. J’ai donc l’impression d’être dans un état d’esprit qui me permet d’apprécier chaque petite chose que je fais.”

La finale de Roland-Garros, une fierté pour Gauff

Coco Gauff nous a expliqué qu’atteindre sa première finale de Grand Chelem à Roland-Garros le mois dernier – où seule Iga Swiatek l’a arrêtée – était plus un moment de fierté qu’une déception, même s’il lui a fallu quelques jours pour s’en rendre compte et se remettre mentalement de sa défaite.

“Ça m’a fait beaucoup de bien”, a-t-elle déclaré. “Évidemment, je me sens super accomplie, avec ce résultat. Cela m’a fait croire que je suis capable d’aller en finale, et le fait d’être à un match de la victoire vous donne définitivement l’impression que vous pouvez tenir ce trophée dans vos bras un jour.”

“Cela me donne beaucoup de confiance et je sens que je continue à m’améliorer chaque jour. Je n’ai pas l’impression que ce sera le meilleur tennis que je jouerai dans ma carrière. Le fait d’avoir atteint une finale est donc important. J’espère qu’un jour, vous savez, je remporterai la finale.”

“J’étais très émue. Mais même les jours suivants, ce n’était pas tant parce que je me sentais mal d’avoir perdu, mais parce que je savais ce que je devais m’améliorer. Je me suis donc sentie presque impatiente de retourner sur le terrain, de m’entraîner et de m’améliorer.”

“J’ai beaucoup pleuré, et je n’ai réalisé que quelques jours plus tard que c’était une finale de Grand Chelem et ce que je venais de faire. J’ai mis du temps à m’en rendre compte et au final, j’étais vraiment fière de moi.”

Tête de série numéro 12 à Wimbledon, Coco Gauff entamera son tournoi mardi contre la Roumaine Elena-Gabriela Ruse.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.