Sakkari s’offre Halep, Sabalenka et Muguruza tombent à Moscou

Les quatre premières têtes de série étaient en quarts de finale de la Kremlin Cup ce vendredi, une seule a passé le cap. Sakkari (n° 3) a écarté Halep (n° 8), alors que Sabalenka (n° 1), Muguruza (n° 2) et Pavlyuchenkova (n° 4) ont respectivement chuté face à Alexandrova, Kontaveit (n° 9) et Vondrousova.

Maria Sakkari Kremlin Cup QF 2021

Sur le papier, on pouvait espérer voir les quatre premières têtes de série du tournoi du WTA 500 de Moscou s’affronter en demi-finale. Mais, comme souvent, la réalité s’est écrite de façon différente des projections faites sur feuille blanche. Seule Maria Sakkari (n° 3) est sortie gagnante de son quart de finale ce vendredi. Respectivement têtes de série numéros 1, 2 et 4, Aryna Sabalenka, Garbiñe Muguruza et Anastasia Pavlyuchenkova sont elles tombées.

Sakkari s’offre Halep, Alexandrova fait tomber Sabalenka

Bien que mieux classée, Sakkari ne partait pas nécessairement grande favorite dans le choc du jour face à Simona Halep. Pour son premier duel face à la Roumaine, qui est sortie du Top 10 suite à une déchirure au mollet l’ayant écarté des courts pendant trois mois, la Grecque a eu le match bien en main avant de devoir passer par un bras de fer. Menant 6-4, 5-2, la native d’Athènes s’en est finalement tirée 6-4, 6-4 en 1 h 44, bien que son adversaire ait servi pour égaliser à 5-5. Elle a désormais rendez-vous avec Ekaterina Alexandrova.

Tombeuse de Sabalenka, Ekaterina Alexandrova, 26 ans et 37e mondial, s’est imposée pour la deuxième fois de sa carrière face à une membre du Top 5. Face à une Biélorusse de retour après un teste positif à la Covid-19 l’ayant privée d’Indian Wells, la Russe l’a emporté 6-3, 6-4 en 1 h 13. Menée 0-40 sur son engagement à 4-4 dans la deuxième manche, elle est parvenue à tenir le choc avant de réussir un break fatal dans la foulée, sur sa première balle de match. Prochain objectif : vaincre enfin Sakkari après trosi défaites face à celle-ci

Kontaveit écrase Muguruza, Vondrousova sans trembler contre Palyuchenkova

Dans l’une des meilleures formes de sa carrière depuis le début de sa collaboration avec Dmitry Tursunov en août, Anett Kontaveit (n° 9) a écrabouillé Muguruza : 6-1, 6-1 en 48 minutes. Impressionnante dans la cadence et la prise de balle précoce face à une adversaire pas vraiment dans son meilleur jour, l’Estonienne a réussi deux breaks dans la première manche et trois dans la seconde. Seule alerte, à 1-0 dans le deuxième acte, quand il lui a fallu écarter trois balles de débreak consécutives.

En demi-finale, Kontaveit va se mesurer à une Marketa Vondrousova face à laquelle elle s’est inslinée deux fois en deux confrontations.. La Tchèque est sortie gagnante de son duel de finalistes de Roland-Garros face à Anastasia Pavlyuchenkova. Menée 4-1 dans le round d’ouverture, Vondrousova, 22 ans et 35e du classement WTA, a enchaîné sept jeux consécutifs pour mener 6-4, 2-0, avant de s’imposer 6-4, 6-2 en 1 h 20. Médaillée d’argent aux Jeux de Tokyo, elle est en quête d’un deuxième titre après celui soulevé à Lausanne en 2017.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *