Djokovic et Medvedev s’entraînent ensemble à l’académie Mouratoglou

Novak Djokovic et Daniil Medvedev, qui finalisent la préparation de leur saison indoor à l’académie Mouratoglou sur la Côte d’Azur, ont partagé une séance d’entraînement commune jeudi. Medvedev a remporté au tie-break (7-6[3]) le set qu’ils ont disputé sous les yeux de Didier Deschamps.

Djokovic, Medvedev, Cervara, Deschamps, Hernandez, Mouratoglou academy

Ces deux-là ont joué pour l’histoire deux fois cette saison, en finale de l’Open d’Australie et en finale de l’US Open. Ils sont capables de dire des choses que seuls ces joueurs de ce niveau peuvent comprendre. C’est manifestement la nature de la conversation que Novak Djokovic et Daniil Medvedev ont eue, pendant dix minutes, à l’écart des témoins, à l’issue de leur entraînement commun, ce jeudi à l’académie Mouratoglou sur la Côte d’Azur.

Pendant deux heures, le numéro un mondial et son poursuivant immédiat au classement ATP se sont livrés à une séance d’entrainement à huis clos chaleureuse mais intense, qui ne laisse pas de doute sur le niveau d’ambition que les deux hommes se sont donnés avant les trois derniers grands rendez-vous de la saison : le Rolex Paris Masters à partir de lundi, les ATP Finals du 14 au 21 novembre puis la Coupe Davis du 25 novembre au 5 décembre.

Ils peuvent se rencontrer en finale de ces trois rendez-vous et ont beaucoup à défendre. Medvedev est le tenant du titre à Paris et à Londres tandis que Djokovic détient le record de victoires à Paris (5) et peut égaler Federer au Masters (6). Vainqueure de l’ATP Cup en début d’année, la Russie de Medvedev est une des favorites de la Coupe Davis, une compétition que la Serbie de Djokovic entend aussi remporter.

Djokovic en phase de montée en puissance

Après un échauffement sérieux et une séquence de services et retours à fond, Djokovic et Medvedev ont disputé un set complet, achevé sur tie break remporté sept points à trois par le Russe. Les deux joueurs ont perdu une fois chacun leur service.

Djokovic était entouré de Goran Ivanisevic et Marco Panichi. Medvedev était supervisé par Gilles Cervara et Eric Hernandez sur le greenset couvert de l’académie Mouratoglou, sous les yeux d’une dizaine de proches et spectateurs V.I.P., dont Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France de football. Deschamps, qui vit à deux heures de route, se trouvait sur place à l’initiative d’un sponsor commun entre lui et Djokovic.

Le niveau de jeu a parfois été époustouflant. Réputés pour leur défense infranchissable et leur capacité, sans équivalent sur le circuit, à « retourner » un point parfaitement joué par leur adversaire, Djokovic et Medvedev ont eu chacun leur lot de passings en bout de course et d’amortis venus du ciel.

Entre-temps, beaucoup de points gagnés en un coup de raquette ou deux, grâce à la qualité rare de leur service et leur retour, ainsi que quelques passages à vide matérialisés par des fautes directes et des signes d’agacement dus à leur perfectionnisme.

Medvedev bien dans ses baskets

Djokovic est apparu plus concentré sur ses sensations qu’un Medvedev manifestement relâché et bien dans ses baskets sur le court. Le Serbe n’a pas rejoué en compétition depuis l’US Open. Cette séance était de loin la plus intense depuis cinq semaines pour lui après une longue période passée à Belgrade en famille et auprès des joueurs de son académie. Il a aussi été aperçu en ville dans des salles de spectacle pour couper avec le tennis.

Medvedev a davantage joué depuis son premier succès en Grand Chelem. Il a participé à la Laver Cup et à Indian Wells (huitième de finale contre Grigor Dimitrov), s’octroyant entre-temps deux semaines de repos chez lui en Russie. Le Russe a repris l’entraînement avec Gilles Cervara et son staff samedi dernier à l’académie Mouratoglou, où ils ont leurs habitudes tout au long de la saison.

Gilles Cervara et Eric Hernandez ont eu une longue et passionnée discussion avec Didier Deschamps à l’issue de la rencontre. Cervara n’a pas omis de signaler à Deschamps à quel point l’aventure de ses équipes de France l’avait inspiré dans son parcours de « performeur », notamment Les Yeux dans les Bleus (1998), comme il nous l’avait déclaré après l’US Open. Cervara a immortalisé le moment sur son compte Instagram.

Djokovic et Medvedev sont attendus à Paris en fin de semaine. Ils devraient entrer en lice au Rolex Paris Masters mardi ou mercredi et auront une idée de leur tableau samedi à midi, au moment du tirage au sort.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *