le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

L’Oeil du Coach #45 : Comment Nadal a réussi à dérégler Medvedev

Dans le dernier épisode de « L’oeil du coach », Patrick Mouratoglou explique que Rafael Nadal a construit son sacre à l’Open d’Australie grâce à son goût pour le combat.

février 2, 2022
Veuillez accepter les cookies pour voir la vidéo

Rafael Nadal est désormais vainqueur d’un Grand Chelem pour la vingt-et-unième fois. Un record. Dans le dernier épisode de « l’œil du coach », Patrick Mouratoglou revient sur l’incroyable remontée de l’Espagnol face à Daniil Medvedev, en presque 5h30, et cinq sets. Selon The Coach, le travail de fond de Nadal a payé.

« Cette finale est le condensé de la carrière de Nadal, explique Mouratoglou. On le voyait tous perdre lorsqu’il était mené deux sets à zéro, 3-2, 0-40, dans la troisième manche. On ne voyait vraiment pas comment il pouvait gagner. » Mais Nadal l’a fait.

Mouratoglou insiste sur la « résilience » de l’Espagnol, « sa première qualité, autant que son amour pour le combat. » « Il adore quand c’est dur », souligne Mouratoglou. Nadal n’a perdu que 8 de ses 29 finales de Grand Chelem.

Rafael_Nadal_A0_2022
Rafael Nadal célèbre son titre en Australie – ©Sydney Low/CSM/Shutterstock

« Il n’a jamais cessé d’y croire », lance Mouratoglou. « Dans le match, il a beaucoup slicé. Il a attiré Medvedev au filet. C’est l’une des clés du match. Il a fini par mettre Medvedev dans l’inconfort, au point de le faire rater des coups ”faciles”. »

Mouratoglou souligne aussi l’importance de la forme physique de Nadal. L’Espagnol, « qui avait affiché l’une des pires formes physiques de ces vingt dernières années », a surpris l’entraîneur lors de cette finale. 

« Il savait qu’il serait bien physiquement, souligne-t-il. S’il s’était su en méforme, il aurait été plus agressif. Il a fait douter Daniil en l’attirant au filet. »

Les moments-clés de “L’Oeil du Coach” avec Patrick Mouratoglou  

  • Personne ne voyait Nadal gagner lorsqu’il était mené deux sets à zéro (10’’)
  • Nadal a toujours trouvé un moyen de s’adapter (47’’)
  • Mouratoglou a été impressionné par la forme physique de Nadal : il pense que l’Espagnol savait avant le match qu’il serait physiquement (59’’)
  • A partir du troisième set, Medvedev a beaucoup hésité, et a manqué de nombreuses opportunités de conclure (1’40)
  • Medvedev n’a eu aucun bon moment à partir du troisième set. Son niveau a baissé petit à petit (2’04)
  • Nadal était à 100% durant toute la finale : le reflet de sa discipline à l’entraînement (2’30)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.